Fibre optique

Spécial Fibre optique 1 JEUDI 25 AVRIL 2019 Le très haut débit, levier incontournable de la dynamique numérique Symposium de la fibre optique et des bâtiments connectés D ans un monde de plus en plus connecté, mobile et en temps réel, le très haut dé- bit devient le barycentre de toutes les stratégies de développement des territoires. Aussi, améliorer les réseaux et leur connectivité consti- tue désormais un enjeu majeur pour le développement économique des entreprises. Conscient de ces enjeux, Orange Maroc et AOB Group ont créé l’événement en lançant le seul évé- nement à traiter des sujets relatifs au très haut débit en rassemblant les professionnels de tout l’écosystème de la fibre optique, avec notamment un focus sur la loi 121-12 de l’Agence nationale de réglementation des té- lécommunications (ANRT) et sur les chiffres clés de déploiement du très haut débit au Maroc. Autre enjeu majeur du très haut débit, les besoins en compétences d’où l’urgence de développer des programmes de formations prépa- rant aux métiers de la fibre optique et répondre à la demande crois- sante des entreprises. Pour la première fois depuis son lancement, le symposium est pla- cé sous l’égide de deux ministères indispensables au développement de la numérisation des territoires, à savoir le ministère de l’Aménage- ment du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. En plus des deux départements gou- vernementaux, le symposium a accueilli des représentants des col- lectivités locales, des chefs d’entre- prises et des experts des télécoms. Objectif, consolider le partena- riat public/privé en la matière et travailler en synergie avec toutes les parties prenantes. «Organi- ser cette édition sous l’égide de deux ministères traduit une réelle prise de conscience de l’impor- tance de développer le très haut débit à travers la fibre optique», a indiqué Yves Gauthier, direc- teur général d’Orange Maroc, lors de la cérémonie d’ouverture de ce symposium. Il a également noté les progrès enregistrés à ce niveau grâce à l’implication de différents acteurs qui constituent l’écosystème de la fibre optique, et notamment les professionnels du Bâtiment qui accordent désor- mais une importance primordiale à la connectivité et l’intègrent comme étant un élément essen- tiel de tous leurs projets. «Au Maroc, nous sommes en train de développer l’écosystème de la «Organiser cette édition sous l’égide de deux ministères traduit une réelle prise de conscience de l’importance de développer le très haut débit à tra- vers la fibre optique.» Yves Gauthier fibre optique en y intégrant toutes les parties prenantes. C’est un dé- but, mais il ne faut pas perdre du temps», lance le DG de Orange Maroc en insistant sur le fait qu’il ne peut y avoir de développement de l’économie s’il n’y a pas un dé- veloppement du très haut débit. Voilà qui est dit pour le patron d’Orange Maroc qui n’a pas man- qué de lancer un appel à tous les acteurs pour progresser rapide- ment et dans le bon sens. Il a, par ailleurs, souligné que le Groupe Orange continuera à suppor- ter l’écosystème de la fibre op- tique au Maroc, en participant activement à la mise à niveau de la filière, qui se fera à travers l’utilisation de technologies de pointe. Il s’est également félicité de l’adoption de la nouvelle loi 121-12 relative à La Poste et aux télécommunications qui traite de trois aspects fondamentaux pour le développement du très haut débit au Maroc : Après le succès des dernières éditions, le Symposium de la Fibre optique et des bâtiments connectés est revenu cette année pour une cinquième édition tout aussi riche en échanges et en débats. À l’unanimité, les participants à cette édi- tion ont insisté sur l’importance et l’urgence de travailler dans le cadre d’un éco- système organisé pour développer la filière.

RkJQdWJsaXNoZXIy Mzg4Nzg4